Charles Atamian et Henry Simon

Vingt ans après, l'Exposition du souvenir

CHARLES ATAMIAN DU 12 SEPTEMBRE AU 4 OCTOBRE 2009

SALLE MARCEL BAUDOUIN A SAINT-GILLES-CROIX-DE-VIE

Pour mieux connaître Atamian (1972-1947), lisez le livre écrit par Maud Bianchi-Atamian Rencontre en profondeur avec un homme et son œuvre  imprimé en 2006.

Henry Simon devant l'autoportrait d'ATAMIAN lors de l'exposition de 1986.

En photo : Henry Simon devant l'autoportrait d'ATAMIAN lors de l'exposition de 1986.

En 1929, Henry SIMON, étudiant aux Beaux-arts de Nantes, rencontra le peintre Charles ATAMIAN sur la plage de Saint-Gilles, en Vendée, où l'artiste était en train de travailler « sur le motif» et lui demanda s'il voulait bien jeter un coup d'œil sur les cahiers de croquis qu'il avait apportés.« Mais oui ! » lui fut-il répondu.. «Allons nous installer sur ma terrasse, là-haut» (*).Henry SIMON et Charles ATAMIAN y passèrent une bonne partie de l'après-midi à examiner et à analyser les pages de dessins du jeune apprenti-peintre, qui garda de cette rencontre un souvenir impérissable au point que, près de soixante ans plus tard, il conçut le projet de faire une Exposition en hommage au peintre. Il réussit à joindre la petite-fille de l'artiste, obtint qu'elle accepte de prêter quelques œuvres à cette occasion et réalisa cette exposition au premier étage de l'Office de tourisme de SION-St-HILAIRE en Vendée, inaugurée le 15 juin 1986. Ce fut une belle réalisation, tant Henry SIMON, devenu le peintre incontournable de la Vendée, se sentait proche de son «aîné dans la carrière». Et ce fut l'occasion, exactement vingt ans après, de commémorer l'événement en réalisant une Exposition ATAMIAN au même endroit et avec sensiblement la même ambiance et les mêmes œuvres qu'en 1986. Cette exposition rétrospective en souvenir conjoint des deux peintres rencontra un vif succès. Hélas, l'un et l'autre avaient quitté ce monde et ne purent en ressentir la fierté. Mais le public en garda la mémoire. (*) ATAMIAN avait loué pour sa saison d'été, la villa « Les Ephédras », en bordure de mer, qui existe encore de nos jours.

 

Maud Bianchi.

Septembre 2006

Sur le sable mouillé

Charles Atamian (1872-1947)

Huile sur toile (92 x 73 cm) - 1932

 

Reproduction interdite.

 

Avec l'aimable autorisation de Maud Bianchi à partir du catalogue de l'exposition de juillet-août 2006 à Saint-Hilaire-de-Riez

Exposition Charles Atamian les 26 et 27 juin 2010 aux Lucs sur Boulogne

Saint Hilaire de Riez - Salle Henry Simon du 8 juillet au 27 août 2006

Charles Atamian, peintre français d'origine arménienne, est né à Constantinople (Istanbul) le 18 septembre 1872. Il est mort à Paris le 30 juillet 194, âgé de 75 ans.

 

Jusqu'à l'âge de quatorze ans, il fréquente le lycée français Saint-Benoît de Constantinople, géré par l'Ambassade de France, où l'on enseigne essentiellement en français.

 

Puis, ses parents l'envoient à Venise, au Collège Moorat-Raphael, où il étudie le dessin, la peinture, avec des maîtres italiens réputés (1886-1892).

 

A vingt ans, il reçoit ses diplômes de fin d'études et d'aptitude à l'enseignement des arts graphiques. Mais l'enseignement ne l'intéresse pas. Il entre alors à l'Academia des Beaux-Arts de Venise, où il étudie pendant deux ans.

 

En 1894, il retourne chez lui, à Constantinople et travaille avec l'équipe d'artistes qui décore le nouveau Palais du Sultan Abdul Hamid Il à Yildiz, sur la rive européenne du Bosphore. Il dessine, entre autres, des motifs pour les carreaux de céramique destinés aux murs du Palais. Mais il n'est pas libre de peindre comme il veut (sinon en cachette ... ). En 1897, il réalise un très intéressant portrait de son père à l'aquarelle, puis décide de quitter la Turquie.

 

Il part pour Paris, en passant par Venise où il retrouve Valérie qu'il emmène avec lui (elle deviendra sa femme). Il s'installe dans un atelier situé dans le situé dans le bas de Montmartre, 15 rue Hégésippe Moreau, près de la place Clichy en 1898. Cet atelier fait partie d'un ensemble (la Villa des arts), où demeure et travaille un grand nombre d'artistes dont certains sont déjà connus du public : Paul Cézanne, Léon Lhermitte, Eugène Carrière, qui aidera Charles Atamian à son arrivée à Paris, Picabia, Marcoussis et d'autres, qui seront des voisins d'atelier d'Atamian.

 

Les trois filles d'Atamian naîtront dans cet atelier, sa petite-fille y passera son enfance et le Peintre y finira ses jours, le 30 juillet 1947, usé par la maladie de Parkinson.

 

Entre-temps, il aura peint des paysages, des bords de mer, des scènes de plage (dont près de 200 tableaux à Saint-Gilles en Vendée, où il réside chaque année pendant les mois d'été, de 1923 à 1939). Illustrateur de livres (environ 110) pour Flammarion (entre autres) de 1905 à 1912, décorateur et affichiste pour plusieurs théâtres parisiens (1918-1932) il fut, pendant toute sa carrière, un excellent portraitiste ("Ma Mère", son chef-d'œuvre réalisé au pastel en 1918, "Toutoun"», huile sur toile peinte à Saint-Gilles en Vendée, en1924 et de nombreux autres... ).

 

Peintre de la vie, qu'il anime de son dessin et de son pinceau, peintre de la lumière, qu'il capte dans ses couleurs, observateur insatiable de l'expression des visages, du sens des gestes et des attitudes, Atamian est reconnu comme l'un des «Petits Maîtres» de la peinture du XXème siècle.

Oeuvres exposées •••

1 - La robe jaune - 1934 - Huile sur toile (60 x 73) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

2 - Après le bain - 1933 - Huile sur toile (54 x 65) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

3 - La pêche aux pignons - 1932 - Huile sur toile (65 x 81) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

4 - «Séccotine» - 1927 - Huile sur toile (46 x 38) - Collection privée

5 - Sur le sable mouillé - 1932 - Huile sur toile (73 x 92) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

6 - La petite Josette - 1930 - Huile sur toile (60 x 73) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

7 - Autoportrait (cadre doré d'origine) - 1941 - Huile sur toile (73 x 60) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

8 - Face à l'Océan, aux Ephédras - 1927 - Huile sur toile (54 x 65) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

9 - Contre-jour - 1932 - Huile sur toile (38 x 46) - Collection privée

10 - Eclat de soleil - 1933 - Huile sur toile (38 x 55) - Collection privée

11 - Le maillot jaune - 1933 - Huile sur toile (65 x 54) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

12 - «Kiki» - 1925 - Huile sur toile (46 x 55) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

13 - Scène de rue à Saint-Jean-de-Luz - 1920 - Huile sur toile (46 x 55) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

14 - Maisons ensoleillées - 1920 - Huile sur toile (54 x 65) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

15 - Au marché de Toulon - 1922 - Huile sur toile (54 x 65) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

16 - Gros temps - 1925 - Huile sur toile (81 x 100) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

17 - Tempête sur l'Océan - 1930 - Huile sur toile (73 x 92) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

18 - Scène de plage (La liseuse) - 1926 - Huile sur toile (54 x 65) - Don à la ville de Saint-Gilles-Croix-de-Vie

19 - L'enfant en blanc - 1928 - Esquisse (38 x 46) - Collection privée

20 - Homme à lunettes - 1925-1932 - Croquis (30 x 24) - Collection privée

21 - Homme à moustache noire - 1925-1932 - Croquis (40 x 30) - Collection privée

22 - Deux hommes, deux femmes - 1925-1932 - Croquis (45 x 30) - Collection privée

23 - Homme à moustache grise - 1925-1932 - Croquis (40 x 30) - Collection privée

24 - Projet d'affiche de «l'homme nu» - 1925-1932 - Croquis (50 x 40) - Collection privée

 

 

Oeuvres exposées dans la vitrine
  • Boîte de peinture et matériel du peintre - Collection privée

  • Photos du peintre sur la plage - Collection privée

  • Reproduction lettre Henry Simon - Collection privée

  • Photos de l'exposition à Sion en 1986 - Collection privée

  • Catalogue Salon 1912 - Collection privée

  • Catalogue Salon 1913 - Collection privée

  • Jacqueline Delubac, comédienne - Collection privée

  • Marguerite Moreno, comédienne - Collection privée